Chez Soliderrance nous sommes conscients de l’impact de l’industrie touristique et du voyage. C’est pourquoi nous nous engageons à :

  1. Créer des voyages solidaires et qui régénèrent et sélectionner les hôtes
  2. Compenser l’empreinte carbone de vos voyages aériens transatlantiques
  3. Suivre l’agenda 2030 des Nations Unies et des 17 SDG’s
  4. Adhérer à la déclaration de Glasgow et Tourism Declares
  5. Établir une charte du voyageur Soliderrance

1. Créer des voyages solidaires et qui régénèrent :

Nos voyages sont solidaires et régénératifs grâce aux critères de sélection de nos hôtes et aux intentions et motivations des voyageuses et voyageurs.

Solidaire car, par sa présence, le voyageur contribue au développement du lieu qu’il visite. Lieu qui n’était initialement pas dédié à recevoir des visiteurs mais qui, ce faisant, génère un revenu additionnel.

Régénérer c’est (selon le Larousse) « ramener à un état antérieur jugée supérieur. Synonyme : rénover, restaurer, revitaliser ». L’état de notre planète aujourd’hui ne peut plus supporter que nous impactions le moins possible. Il est temps de la régénérer. Alors voyageons et contribuons au développement des acteurs de la régénération. Les hôtes qui vous recevront sont des acteurs de la régénération ! Nous les sélectionnons avec des critères précis et objectifs. En les visitant et en contribuant à leur développement vous participez à leurs différents processus de régénération. Et donc, vous aussi, vous régénérez !

Soliderrance vous amène chez celles et ceux qui prennent soin de la Terre et des gens pour une vie durable et en paix :

Chez Juliana et Camilo, vous conservez.

Chez Darien et Liumara, vous reforestez.

Chez Fede et Tati, vous référencez et protégez la faune de la Sierra Nevada et bio-construisez.

Chez Margarita et Ever, vous revitalisez les manglares caribéen.

Chez Béa, Silvio, Betto, vous conservez collectivement 8ha de forêt.

Chez Jorge, Mauricio et les familles de la corporation paysanne vous récoltez et plantez du café bio.

Chez Hernando et sa famille, vous diversifiez et rendez une ferme autonome

Chez Steffen et Lina, vous plantez et cultivez pour alimenter un restaurant communautaire.

2. Compenser l’empreinte carbone de vos voyages aériens transatlantiques :

Voyager impacte l’environnement et nous le savons bien. Pourtant, chez Soliderrance, nous sommes convaincus que le voyage et la découverte d’autres cultures ne peuvent qu’être bénéfiques à notre humanité en perte de sens.

Alors oui, nous encourageons à voyager. Mais voyageons en conscience et en compensant notre empreinte carbone.

Que signifie compenser son empreinte carbone ?

Quoi que nous consommions dans notre vie de tous les jours, nous générons des gaz à effet de serre (GES). Ces gaz sont responsables du réchauffement climatique qui déstabilisent et mettent en péril de nombreux écosystèmes et donc, la capacité des êtres vivants à vivre, se régénérer, voire survivre.

C’est pourquoi, avant de compenser il faut réduire (évaluez votre consommation). 

Selon l’ADEME « la compensation volontaire consiste ainsi à financer un projet de réduction ou de séquestration d’émissions de GES dont on n’est pas directement responsable ».

Soliderrance, conscient de son impact, souhaite faire sa part du travail avec vous.

Le prix des voyages inclut automatiquement un montant qui correspond à la compensation carbone de votre vol transatlantique. Ce montant, collecté par Soliderrance au moment de l’achat de votre voyage, sera reversé à une association qui propose un projet précis de régénération.

Le 1er projet accompagné est celui de l’association Natura-Lien : l’Oasis de Béziers.

Comment est calculé ce montant ?

En premier lieu il s’agit de calculer la quantité de CO2 émis lors de votre vol.

L’outil utilsé est le suivant : goodplanet.org

Ainsi on observe, par exemple, qu’un Paris – Bogota – Paris pour une personne en économie génère 3,1T de CO2.

Ensuite, la question est :  quel est le coût évalué par Natura Lien pour séquestrer 3,1T de CO2 au sein de son projet Oasis de Béziers.

Le montant évalué et établi pour compenser l’empreinte carbone d’un France Colombie aller-retour et reversé à l’association Natura-Lien ets de 60€

3. Agenda 2030 des Nations Unies et ses 17 SDG’s :

Soliderrance considère l’agenda 2030 des Nations Unies comme une ligne de conduite et s’appuie sur les 17 objectifs du programme de développement durable (17 ODD) pour structurer son entreprise et définir une stratégie à moyen et long terme.

L’organisation mondiale du tourisme des Nations Unies s’inscrit bien sûr dans ce plan 2030.

Tant par la sélection de vos hôtes que par la stratégie et ses valeurs, l’entreprise Soliderrance SAS s’inscrit également dans ces 17 objectifs de développement durable établis par les Nations Unies :

  1. Les hôtes :
    Vos hôtes, sélectionnés avec des critères précis, répondent à un ou plusieurs de ces objectifs de par leur mode de vie et l’activité qu’ils mènent.
  1. La stratégie et les valeurs d’entreprise :
    G5 : Inclusion et égalité entre les sexes
    G7 : Energie propre et d’un coût abordable :  l’hébergeur Infomaniak parmi les plus écologiques du marché voir.
    G12 : Consommation et production durable : compensation carbone des vols, inclus automatiquement dans le prix des voyages / activité de vos hôtes basé sur la durabilité et la permanence de leur territoire.
    G16 : Paix, justice et institutions efficaces.

Retrouvez en détails les 17 objectifs du programme de développement durable des Nations Unies.

4. Adhérer à la déclaration de Glasgow via la communauté Tourism Declares :

La COP 26 de Glasgow a vu les acteurs du tourisme mondial se rassembler et déclarer l’urgence climatique.

La communauté www.tourismdeclares.com fait partie des acteurs et auteurs de la déclaration de Glasgow et propose de nous engager à :

  1. Rédiger un plan d’action climat dans les 12 mois qui suivent l’adhésion ;
  2. Communiquer les résultats obtenus et les actions menées à court et moyen terme annuellement ;
  3. Aligner notre plan au 5 éléments partagés par tous les acteurs du tourisme (mesurer, décarboniser, régénérer, collaborer, financer) ;
  4. Partager nos informations à la communauté “Tourism Declares” (contacts, réseaux…) .
  5. Travailler en collaboration et de manière constructive avec les autres membres de la communauté « Tourism Declares ».